Musée d'Ittingen

Au musée d'Ittingen vous pourrez voir comment les moines vivaient. Le point artistique fort est l'église du monastère, un joyau baroque.

Le musée d'Ittingen a été créé dans les locaux de la Chartreuse en 1983 par la Dre Margrit Früh qui alors s'occupait de la conservation du musée d'histoire de Thurgovie, afin d'ouvrir au public les portes d'un monastère presque parfaitement conservé. Actuellement, le musée d'Ittingen et le musée d'art de thurgovie sont tous deux situés dans la Kartause Ittingen et dirigés par Markus Landert.

Heures d'ouverture

1er Mai au 30. Septembre
Lundi à Dimanche, 11h00 à 18h00
1er Octobre au 30. Avril
Lundi à Vendredi, 14h00 à 17h00
Samedi et Dimanche, 11h00 à 17h00





 

L'église du monastère

L'église du monastère est le cœur de la Kartause Ittingen. Pendant des siècles, le rituel des services quotidiens à régné sur la vie des moines, et même aujourd'hui, une messe a lieu sporadiquement dans l'église lorsque le musée est fermé.

 

Les stalles de choeur

L'église des moines, autrefois réservé aux moines-prêtres, abrite l'une des œuvres d'art les plus admirées de la Kartause Ittingen; les stalles de chœur baroque de Chrisostomus Fröhli, sculpteur de Bichelsee dans le canton de Thurgovie. Lui et son atelier ont achevé cette pièce unique en 1701.






 

La croix de procession d'Ittingen

Une partie du trésor de l'église est conservée dans la sacristie de la Kartause Ittingen. Le mot «trésor» est en fait trompeur, car les objets exposés - calices, reliquaires, robes de chorales et ostensoirs - sont d'avantage des objets liturgiques que des objets de valeur.

 

Le réfectoire – Où les moines mangaient

En dehors de l'église, le réfectoire est la pièce la plus somptueusement décorée du monastère. Détruit lors du pillage d'Ittingen, elle a été restaurée en 1541. Le portail finement ciselé arborant les doubles armoiries d'Ittingen et de l'ancien Petrus Frei témoigne de cette date.





 

La relique de Saint Victoria

Comme pour d'autres monastères, la possession de reliques a joué un rôle important à la Kartause Ittingen. D'autres reliques peuvent aussi être admirées au musée Ittingen.

 

Le procureur – le cœur économique du monastère

La cellule du gardien du monastère, ou «procurateur», est située à l’intérieur de la cour de la ferme et des bâtiments intérieurs du monastère. Comme toutes les autres cellules, elle est divisée en trois salles. De là, le procureur a pu superviser presque tous les bâtiments agricoles du monastère. Ses pièces, cependant, légèrement surélevées au-dessus du reste de ces bâtiments, ne pouvaient être vues de l'extérieur.






Les cellules des moines

Les moines vivaient dans des cellules solitaires, comme des ermites. En semaine, ils ne quittaient leur cellule que trois fois pour assister à la messe



  • Culture
  • Musée
  • WhatsApp
  • Email
  • S'abonner à ce poste